Le café de l'amitié Index du Forum

Le café de l'amitié
Un forum pour passer un moment entre amis 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


agadir
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> Espace culturel -> Fonctionnement de cet espace -> Voyage voyage...!
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 29 Juil - 19:36 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Un rapide coucou, car je suis rentrée il y a une heure de AGADIR.

Je viendrais vous raconter nos péripéties, car ça vaut le détour
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 29 Juil - 19:36 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 07:19 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Agadir, épisode 1 : le départ

Le comité d'entreprise a obtenu un car pour nous emmener à l'aéroport d'Orly. Départ à 15 heures, car il y a du monde sur la route. Nous ne partirons qu'à 15 h 30 car comme de bien entendu, il y a des retardataires. Le chauffeur doit nous déposer à Orly Sud. Mais il ne doit pas connaître les 4 points cardinaux, car le voilà parti à Orly Ouest. Il tente de faire un demi tour (avec un car c'est ce qu'il y a de plus facile) et on entend un craquement à faire trembler tout le monde.

En effectuant sa manoeuvre, il a arraché la porte de la soute à bagages qui d'ailleurs refusera de s'ouvrir ensuite.

Bon finalement, il nous ne trouve pas le dépose minute, et nous largue sur un parking. Il nous faudra marcher près de 15 minutes pour rejoindre la porte des départs.

Il y a un monde fou, et nous faisons donc la queue pour l'enregistrement des bagages, puis direction porte A35. Nous empruntons un couloir IN-TER-MI-NABLE, et une fois arrivés, nous constatons que nous venons de refaire TOUT le chemin que nous avons fait juste avant, puisque nous sommes pile poil face au parking où nous avons été déposés. Bon !

Embarquement via une navette qui nous emmène à l'avion, cette fois, pile poil à la hauteur des bureaux d'enregistrement. En résumé, nous voilà retourné de là où l'on venait.

On s'installe dans l'avion, et on attend. On attend. On attend. le décollage est prévu à 19 h 20, mais à 19 h 30 il manque encore 20 passagers. On attend. On attend. On attend. Les voilà. Enfin, 17 seulement. Il faut attendre les 3 derniers. On attend. On attend. On attend. Il n'arriveront jamais, mais leurs valises sont à bord. Le commandant de bord annonce que l'avion va partir sans eux, mais avant cela, il faut débarquer leurs bagages, et pour ça, les localiser dans la soute. On attend. On attend. On attend.

ENFIN !!!! ça y est on part. Résultat décollage avec une heure de retard.

3 heures plus tard, arrivée à Agadir.

Il nous faut passer le poste de police. Alors là..... Ben ON ATTEND ! Pfff, les contrôles sont INTERMINABLES. Les passagers d'origine française passent sans trop de difficultés. Les femmes d'origine musulmanes ont bien plus de mal, quant aux hommes alors eux..... ils sont passés aux rayons x. Les fichiers sont interrogés, ils sont repris en photo, reprises des empreintes digitales, interrogatoire "pourquoi vous êtes ici ? Quel est votre métier ? Etes-vous venus seul ?". Bref ça n'en fini pas.

Finalement, nous rejoignons les premiers la navette de l'hôtel et attendons le reste du groupe. Tout le monde est là, sauf une. Elle est avec son fils de trois ans toujours au poste frontière qui refuse de la laisser rentrer. Il vide tout ses bagages, la passe à l'interrogatoire, et j'en passe. Cela fait plus d'une heure que nous l'attendons, et personne ne sait si ils ne vont pas la renvoyer en France.

Nous partons finalement sans elle, car il est plus de minuit, et tout le monde est fatigué. Elle nous rejoindra 1 heure plus tard.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 07:38 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Agadir épisode 2 : l'arrivée

Enfin, nous voici à l'hôtel. Nous avons la chambre 764, mais juste pour cette nuit, m'indique le réceptionniste. Rolling Eyes Il me dit de revenir le lendemain à 11 heures, pour avoir la nouvelle chambre. Je ne pose pas de question, car à l'heure qu'il est, je veux juste un lit. Confused

Le bagagiste nous accompagne à la chambre, et nous comprenons pourquoi juste pour la nuit, dès qu'il ouvre la porte : UNE SUITE. Ah bah rien que ça. On est pas contre cela dit Mr. Green . Bref. L'hôtel nous a indiqué nous avoir préparé une assiette garnie dans nos chambres. Ca tombe bien, car le sandwich de l'avion était immangeable. Mouai, sauf que pour se boucher une dent creuse, c'est parfait, rien d'autre.

Une tranche de pain de mie, 2 tomates cerises, une lamelle (je dis bien lamelle) de fromage, une tranche, non pardon, plutôt une feuille de jambon de dinde. Voili, voilou !!! Il paraît que "qui dort, dîne", ben on va pouvoir le tester cette nuit. Rolling Eyes

Lendemain 11 heures, nous reprenons nos valises et direction la réception. Ah, bah il faut revenir dans 30 minutes. Bon, ben retour dans la chambre avec nos valises car aucun endroit pour les laisser à la réception. 30 minutes plus tard, il faut revenir dans une heure. Encore !!!!!!! Shocked une heure plus tard, il faut encore revenir dans 30 minutes. Heuuuuuu !!!! là ça commence à m'agacer.

14 heures, ça y est, on nous donne une chambre. Sauf que le bagagiste m'accompagne à une chambre qui donne pile poil sur la piscine, autour de laquelle sont concentrées TOUTES LES ANIMATIONS DE LA JOURNEE ET DU SOIR. Nous avions demandé une chambre au calme, et donc pas question de la prendre.

Retour à la réception. OK, on garde la suite pour cette nuit encore, et la directrice me dit de ne pas revenir le lendemain avant 13 heures 30, car ça ne sert à rien. Ben oui, mais moi, j'ai fait ce que m'a dit la réceptionniste. Je suis revenue aux heures qu'elle m'a indiquée, et je m'en serais passée de faire tous ces allers et retour.

Le lendemain, 13 h 30, ils ont une chambre pour nous. Elle est parfaite. Sauf que ..... j'ai refermé les cadenas des valises, mais en laissant les clefs de ces foutus cadenas..... DANS LES VALISES. Retour à la réception pour leur demander si quelqu'un peut me casser les cadenas (évidemment, je ne sais plus dans quelle valise sont les clefs Evil or Very Mad ). Quelqu'un revient à la chambre, casse les cadenas. Je range nos affaires, vide mon sac à dos, et qu'est ce que je retrouve ? Les clefs ! finalement, elles n'étaient pas dans les valises. Bannir

Tout ça n'est pas bien grave me direz-vous, et je vous le confirme. Mais ça s'ajoute à ce qui va m'arriver dans l'épisode 3
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 07:57 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Agadir, épisode 3 : les ennuis arrivent.

Nous sommes jeudi. Tout va bien, enfin jusqu'à 22 h, où nous allons nous coucher car je suis fatiguée et mon mari avec.

22 h 30 je me réveille, car je me sens mal. Douleur abdominale et nausées. Je me lève d'un bond, mais je n'ai pas le temps d'arriver aux toilettes. Je m'empare de la poubelle de la salle de bain, et commence à vomir. Evidemment, nous avons jeter des papiers dans la poubelle, et je ne peux donc pas la vider dans les toilettes. Tant pis, je verrais ça plus tard.

30 minutes plus tard, ça recommence. Je décide de prendre un anti vomitif, sauf qu'à peine avaler, le voilà reparti. Je comprends que ça risque d'être compliqué si je ne garde rien. Toute la nuit va se passer ainsi. Vomissements incessants, impossible de prendre quelque médicament que ce soit, je ne garde rien, de rien.

Mon mari, qui a pris un somnifère, se réveille vers 8 h 30 et me trouve la tête toujours dans la poubelle. Je lui demande de me trouver du coca, car c'est efficace contre les vomissements. Sauf que les bars de l'hôtel n'ouvrent qu'à 10 heures. Je continue de vomir. Je n'en peux plus, car en réalité, il y a bien longtemps que mon estomac est vide, et du coup, il se tord 100 fois plus pour évacuer.... du rien.

Le précieux breuvage (le coca) arrive. Une gorgée (je n'ai pas dit une rasade, mais bien une gorgée). Ca passe. Quelques minutes plus tard, une seconde gorgée. Ca passe encore. Je vais y arriver. Une tite troisième, et voilà, c'est celle de trop. Tout repart.

Il faut que je laisse mon estomac au repos total. Je ne tente donc plus rien, même si je commence à avoir très soif. Je passe ma journée au lit, car je me sens de plus en plus faible. J'ai du mal à me lever, des vertiges, un mal de tête épouvantable, des sueurs froides, et toujours ce mal de ventre incessant.

19 heures, mon mari me dit que les collèges d'origine musulmanes qui sont avec nous, me conseillent de boire du thé à la menthe. Ca fait 9 heures que je n'ai rien avaler, je vais donc tenter le coup en me rendant au bar, l'air me fera du bien (enfin, c'est ce que je crois). Une gorgée de thé.... TOUS AUX ABRIS. Ca recommence. Là je n'en peux plus.

Je suis allongée dans le salon marocain, près de la réception, et mon mari me dit "je reviens". Quelques minutes plus tard, il me dit avoir fait appeler le médecin.

Retour à la chambre. Le doc n'arrivera que trois heures plus tard. J'ai la langue sèche, la gorge me brûle, et mes lèvres commencent à se craqueler.

Le médecin constate tout de suite une déshydratation sévère, ausculte mon bidon, et là............................... J'ai PEUR !!!! si il n'est pas exclu que je fasse une INTOXICATION alimentaire, il se peut aussi que ce soit UNE OCCLUSION INTESTINALE.

Alors, là, JE PA-NIQUE !!!! tout ce que je lui dit, c'est "je veux rentrer à PARIS". Il appelle l'hopital, car il faut que je sois vue par un chirurgien. Mais mois, je veux pas qu'on m'opère. Je veux juste une piqure pour arrêter de vomir c'est tout. Je veux pas faire d'occlusion. Pis je veux rentrer à Paris. J'ai peur.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 07:58 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

La suite tout à l'heure.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Doucette
Membre actif

En ligne

Inscrit le: 03 Avr 2018
Messages: 888
Localisation: Rhône-alpes
Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 10:43 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Non mais là c'est juste pas possible on veut la suite et vite ! le coté rassurant c'est que tu e là et que tu écrits donc OUF mais bon on veut connaitre la fin ! ma pauvre Syvounette quel cauchemar tu avais besoin de vacances reposantes inoubliables magiques et depuis le départ ça s'accumule !! rhooo déjà la suite fallait pas la quitter ils avaient qu'à s'arranger à pas faire n'importe quoi toute manière ils pouvaient pas vous déloger vous avez été bien gentils de céder à leurs caprices d'organisation GRRR

Bon ben à tout à l'heure pour lire la suite j'espère
_________________


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 13:01 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Et oui, avec moi... c'est toujours compliqué.

Agadir, épisode 4 : hospitalisation

Si les marocains essaient sans cesse de vous soutirez un maximum d'argent, ils sont malgré tout très gentils et surtout solidaires. Nous prenons un taxi pour aller à l'hôpital et le chauffeur voyant mon état ne veut même pas qu'on le paie. Mon mari lui paie la course malgré tout.

Je suis prise en charge tout de suite. Je suis dans un état de faiblesse important. J'ai très mal au ventre, et je continue de vomir. On m'emmène en fauteuil roulant au troisième étage où une porte s'ouvre sur laquelle est inscrit "réanimation chirurgicale". Oh lala mon Dieu. J'ai peur. C'est si grave que ça ? Sad Sad

Je suis la 4ème patiente. Une de celles présentes est mal en point, sous oxygène.

L'infirmier, jeune, arrive et me pose une perfusion (je n'ai pas encore vu le chirurgien, mais des instructions ont été données pour ma prise en charge immédiate. Je découvre qu'ils en sont au coton hydrophile (pas de compresse), au mercurochrome Shocked que le garrot est un gant en latex Shocked Shocked j'ai peur. La perfusion est posée tant bien que mal, fixée par du sparadrap à trous trous (la tubulure se balade et s'accroche partout).

Le chirurgien arrive. Il parle parfaitement le français, sans l'ombre d'un accent. Il a environ 45 ans, plutôt bel homme, souriant et très sympa. Je me détends un tout petit peu en attendant le verdict. Après auscultation, il me confirme la déshydratation sévère, et me dit que de toute façon il faut me réhydrater et me passer les médicaments nécessaires à enrayer les vomissements, par voie veineuse. Pour ce qui est de l'occlusion intestinale, il se montre là aussi rassurant. Il me dit que ce n'est pas flagrant, et propose de se laisser du temps. Oui, c'est ça. On va se laisser le temps, que je lui répond Mr. Green Il m'explique que si dans la nuit les choses évoluent encore, je passerai une écho, voir un scan. Sans quoi, on avise le lendemain matin. Ouf ! il n'y a donc peut-être d'urgence.

Je ne veux pas être insistante, mais c'est un service de réanimation. Et bien, Mohamed, l'infirmier, s'installe un matelas pour la nuit, et ....... Je n'y crois pas. Ben si. Dodo.

Bon, dans la nuit j'ai besoin d'aller aux toilettes, mais Mohamed m'a mis les barrières du lit. Je l'appelle deux fois (ben oui, il faut qu'il se réveille). Il baisse les barrières et me donne la poche de perfusion, car le pied à perf reste dans la pièce. Pratique surtout que la perfusion est à la main droite. Les toilettes sont à l'extérieur, le sol est inondé d'eau et je glisse. Heureusement, je me rattrape. Pas de papier dans les toilettes, rien pour s'essuyer les mains, j'ai les pieds trempés. Je retourne dans mon lit.

Le matin arrive, et on me donne un verre d'eau. C'est l'épreuve test. Si je le garde, c'est bon signe. Sans quoi. J'avale doucement, mais alors très très très doucement, angoissée à l'idée que je puisse de nouveau vomir. Rien !!!! je ne vomis pas. Ouf !!!! c'est dans la poche.

Le chirurgien repasse et me réexamine. Fronce les sourcils et me dit "j'ai une mauvaise nouvelle". Je lui répond "mais je n'ai pas vomi. Je vais bien là. Je suis juste fatiguée, c'est tout". Il me regarde et me dit "ben oui, justement, je ne vais pas vous opérer. Par contre je pense nécessaire de vous garder une petite semaine en observation". Alors là.... non, non, non, je veux partir. Il rigole et me dit que bien entendu il me laisse sortir.

Ouf !!!! il est 10 heures, il signe ma sortie. La perfusion est terminée mais l'infirmier de jour ne veut pas me débrancher. Je lui demande pourquoi, et le voilà qui m'explique que tant que tout n'est pas réglé auprès de l'administration, il ne peut pas me retirer la perf. Je n'y crois pas, il ne va pas non plus me ligoter avec la tubulure pour que j'évite de m'enfuir quand même. Je lui redemande, mais rien n'y fait. Il me pose une question incroyable "mais est-ce que vous allez payer les frais". Non, mais attend, de toute façon ils ont gardé mon passeport, alors je ne risque pas de quitter le pays. Ben non, il ne veut toujours pas.

Je n'ai pas de nouvelles de mon mari. Cela m'étonne et du coup je m'inquiète.

12 heures, Tout d'un coup, quelques minutes après que l'infirmier ai changer la perfusion de la patiente sous oxygène, tout se met en branle. La machine sonne de partout. Il se précipite sur le téléphone, deux médecins déboulent. Elle est en arrêt cardiaque. J'assiste à tout, car elle est en face de moi, et que les paravents ne sont que des morceaux. Ils massent, ils la choquent, rien n'y fait.

Je suis terrorisée, et choquée. Et ça dure, et ça dure. Je me tourne vers la fenêtre, et je fonds en larmes. Ils finissent par la récupérée mais un des médecins crie sur l'infirmier en arabe. L'infirmier ne répond pas, mais des mots français se glisse dans les phrases et j'entends "quand on dit qu'il faut poser des questions". L'infirmier ne dit rien. Puis "son état est critique. La pauvre semble tombée dans le coma.

J'essaie de me faire petite car l'infirmier et les médecins ont mieux à faire que de se préoccuper de moi qui vais bien (sur le plan physique). Un médecin s'approche de moi, et me demande si tout va bien. Là, entre les larmes, je lui dit "je veux partir TOUT DE SUITE".

Il me déperfuse, et l'infirmier me dit que mon mari est là. Il ajoute, "j'ai oublié de vous dire qu'il a téléphoné deux fois ce matin, ainsi qu'une dame". Et c'est maintenant qu'il me dit ça !!!!!

Enfin, je suis libre. On paie, je récupère mon passeport, on saute dans un taxi, et je PARS.

J'ai traumatisé la moitié de hôtel (beaucoup de gens inconnus m'ont demandé comment j'allais), plus personne n'a voulu tenter d'expérience culinaire, il m'a fallu quand même trois jours pour récupérer complètement. Le bilan est intoxication alimentaire.

Voili, voilou
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Doucette
Membre actif

En ligne

Inscrit le: 03 Avr 2018
Messages: 888
Localisation: Rhône-alpes
Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 13:44 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Ma pauvre sylvie même si ton récit comporte des moments pleins d'humour je n'ai plus envie de rire. Oui bien sur tout est bien qui fini bien mais tu as vraiment vécu des moments bien stressant et traumatisant
J'espère que tu vas tout à fait bien sur le plan physique maintenant et prends du temps pour évacuer le plan psychologique parce q


ue c'est du lourd quand même 💜💛💚💙
_________________


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 4 383
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 50 ans

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 14:09 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Coucou les filles.


Bon je viens de lie les péripéties de dame Sylvie et j'en reste sur le c.... C'est pas possible ma pauvre de vivre des choses pareilles et Doucette et moi qui pensions que tu t'amusais bien.


Pour des vacances reposantes, elles ne l'ont pas vraiment été. J'espère au moins que tu vas bien autant pour le psychique que pour le physique, car ce n'est pas anodin tout ce que tu as vécu. Et comme le dit Doucette moi j'aurais gardé la suite, tu n'es pas responsable de leurs erreurs.


Du coup je n'ose plus te demander si tu as ramené le scooter en bon état.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 14:16 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Le scooter, ils me l'ont confisqué aussi à l'hopital, et ne me l'ont pas rendu en attendant d'être sûrs que ma carte bleue passerait

Ben j'avoue que ce fut une expérience des plus désagréables, et très stressante. Maintenant, je me pose la question de cette femme. S'en est-elle sortie ?

Mais je vais vous parler ensuite du côté agréable de ce séjour, et vous mettre des photos.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 14:35 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Agadir est une ville nouvelle. L'ancienne ville construite sur la montagne a été entièrement détruite par un séisme en 1960. Elle a donc été rebâtie au pied de cette même montagne. S'y promener n'y présente donc guère d'intérêt pour les amoureux des vielles pierres, mais elle reste cependant agréable.

Animée, elle possède une très belle promenade de 8 Km le long de la mer (type promenade des anglais).

En revanche, pour ceux qui cherchent le soleil, à éviter en juillet et aôut. C'est surprenant, mais Agadir est dans la brume qui arrive de l'océan. Elle ne se dissipe qu'en fin de journée à partir de 16 heures. Tout le reste du temps, le ciel est couvert, et très bas, au point qu'une grande roue, installée non loin, disparaissait régulièrement. Nous n'avons eu que trois journées entières de soleil. Les températures sont d'environ 26 °, et le soir et matin, il faut un pull.

Le plus surprenant, est que 5 km plus loin, dans les terres, le soleil est de plomb et la température avoisine les 40°. Résultat, Agadir est très prisé par la population alentours qui vient faire une pause fraîcheur, sur la plage.

Notre hôtel était situé le long de cette promenade, et non loin de l'ancien palais royal, utilisé aujourd'hui pour accueillir les chefs d'état en visite dans le pays.

Niveau sécurité, c'est impressionnant. Le pays a très peur des attentats, et la garde royale, les militaires, la police et j'en passe, sont partout. Des barrages routiers à foison, des gardes à pieds, motorisés, partout, partout, partout.

Le souk ! Immense. J'ai eu du mal à retrouver la sortie. Reste que je suis devenue une pro de la négociation. Ou plutôt, je NE NEGOCIE PLUS. C'est un exercice qui amuse certains, mais pour ma part, je trouve ça pénible. J'ai donc trouvé comment faire.

Je rentre, je regarde, je demande le prix. A chaque fois, ils me demandent combien je veux payer. Pas question que je leur dise . Ils finissent par me donner leur prix, et là, j'annonce le mien. Ils refusent. Ok, merci, je comprends. Je commence à partir. Ils baissent le prix. Je maintiens le mien. Non ? Ok, merci, je comprends. Je me dirige vers la sortie. Et ils recommencent. Sauf que je ne lâche rien, eux oui. A chaque fois, ça marche. Je fixe le prix que je pense que cela vaut, et ne lâche rien.

De toute façon, si ils sont perdants, ils vous laissent partir, et dans ce cas, vous y retourner quelques minutes plus tard en disant ok au dernier prix que vous m'avez fait. Sans quoi, ils vous cèderont au prix que vous avez fixé. C'est moi qui dit, pas eux. C'est ainsi que j'ai parfois divisé le prix annoncé par 4, et suis repartie avec pour 10 euros, au lieu des 40 € qu'ils demandaient.

Cette tactique fonctionne, et est bien plus rapide que de les laisser marchander.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 14:45 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

je continue à vous raconter plus tard. Mr. Green
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 4 383
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 50 ans

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 18:08 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Ah ben oui moi j'attends la suite de l'histoire et le côté pile du voyage me semble nettement mieux pour toi que le côté face et cela donne envie d'y aller. 


Par contre si c'est à l'hôtel que tu as été intoxiquée j'irais peut-être ailleurs.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 4 383
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 50 ans

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 18:15 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Pour le scooter je veux des preuves
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 766
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 18:59 (2018)    Sujet du message: agadir Répondre en citant

Tu vas pô t'y mettre toi aussi. Z'ont déjà pas été gentils de me séquestrer. Sad

Avant de continuer sur Agadir, j'ai quand même oublié deux petits détails dans mes péripéties. La première : arrivés dans la nuit du dimanche, le lundi nous partons à la recherche d'une banque. Je m'arrête dans une pharmacie qui m'en indique une. Je dis au revoir. Le pharmacien me répond "au revoir. A bientôt". Je lui répond "ah bah non. Parce que si je reviens vous voir c'est que je suis malade".

En y repensant j'aurai p't'être du aller lui péter sa G..... avant de repartir. Bannir

Le second détail : mon épisode intoxication s'est donc produit la première semaine, et a débuté dans la nuit du jeudi au vendredi, avec hospitalisation le vendredi soir. Ben tenez-vous bien, vendredi de la semaine dernière (soit une semaine pile poil après), j'étais à la limite de la rage de dent. Si ! Si si !!! j'vous assure. Je me suis jeter sur les antibio que j'avais emmené, dafalgan et tout le tain touin, parce que là, le dentiste..... MEME PAS EN REVE. En france, il faut déjà prévenir le Samu quand j'y vais, mais au Maroc, après l'expérience de l'hôpital, AH CA NON !!!!!

Mon mari me regardait du coin de l'oeil, et j'ai bien vu les efforts qu'il faisait pour ne pas exploser de rire. Non mais franchement.......
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:05 (2018)    Sujet du message: agadir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> Espace culturel -> Fonctionnement de cet espace -> Voyage voyage...! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua