Le café de l'amitié Index du Forum

Le café de l'amitié
Un forum pour passer un moment entre amis 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


psychologue ou psychiatre
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> Bla Bla Bla.....! -> Discu’room
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 10:10 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Bonjour à vous tous,

Est ce que l'un d'entre vous a déjà consulté un psychiatre ou un psychologue?

Quelle est la différence?

Et si oui est ce que cela vous a apporté quelque chose.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Déc - 10:10 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 352
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 16:45 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Eh bien, les psychologues comme les psychiatres sont des "psychanalystes", c'est-à-dire qu'ils sont les uns comme les autres formés pour entendre et accompagner un patient dans un parcours de soin psychologique, apportant à ce patient leur analyse de ce qui remonte, de qui est dit ou du comportement visible.

Le psychiatre a quelque chose de plus que le psychologue : il est diplômé de médecine. C'est un docteur, qui peut ajouter aux soins psychanalytiques un suivi médicamenteux. Étant médecin, il peut prescrire des médicaments (calmants ou autres). Le psychologue lui est diplômé de psychologie mais pas de médecine : ce n'est pas un docteur. Aussi, il ne peut prétendre prescrire le moindre médicament.

Donc pour une psychanalyse, le psychologue et le psychiatre sont tous les deux aussi compétents l'un que l'autre. Cependant, pour les patients qui ont des pathologies particulières nécessitant un suivi médicamenteux, seul le psychiatre sera alors compétent en la matière.

Rose-Hélène, vous connaissez suffisamment mon histoire pour savoir qu'effectivement j'ai été longtemps suivi par une psychologue qui m'a énormément aidé à parcourir le chemin menant du stade de "victime" au stade de "vivant à nouveau pleinement" (pour dire les choses clairement). Donc oui, ça m'a beaucoup apporté !

J'ai aussi surtout compris que la psychanalyse n'est pas une méthode miracle qui vient tout guérir à point nommé. En réalité, ce sont les patients qui sont leur propres psychanalystes puisqu'ils sont seuls à même d'aller "instrospecter" au plus profond d'eux-mêmes. N'ayant simplement pas reçu de formation en psychologie, ces patients ont besoin de se reposer sur le savoir certifié d'un psy qui met ses compétences à leur disposition. Le psy est également un "alter ego" et le fait de lui parler, de mettre ses sentiments et ses émotions en mots et en phrases, permet également de mieux les appréhender, de mieux les classer et donc de mieux se connaître soi-même.

Aussi une psychanalyse ne saurait donner des fruits que si le patient est motivé à travailler sur lui-même et s'il se sent libre de se confier à son psy. La confiance est donc une donnée essentielle entre le psy et son patient. Si celui-ci n'arrive pas à donner sa confiance, il vaut mieux pour lui essayer un autre psy, puis un autre encore (s'il le faut), jusqu'à ce qu'il tombe sur celui avec lequel le courant de confiance passe à merveille.
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 18:03 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Merci beaucoup Loarglas pour votre éclairage. En fait mon histoire est compliquée aussi mais sans doute moins douloureuse physiquement que la votre. Je ne sais pas si vous avez lu tous les posts donc je résume en gros. Voilà je suis la maman d'un enfant polyhandicapé dont mon mari et moi avons consacrer plus de 22 ans de notre vie.

Nous le faisons toujours actuellement mais avec une moindre importance car Jérémy est en établissement depuis près de 5 ans. Je souffre beaucoup de rejet que l'on fait de mon fils et en particulier de la part de ma famille et de celle de mon mari. D'ailleurs mon mari a coupé les ponts avec ses parents car il n'en pouvait plus.

Moi par contre j'ai eu des parents adorables, hélas mon papa n'est plus de ce monde mais j'ai toujours ma maman qui se couperait en 4 pour son petit fils. Après un an de placement j'ai fait une grave dépression car j'avais perdu ma place auprès de mon fils et comme toute mon existence tournait autour de lui je suis tombée dans un puits sans fond. Je suis toujours sous traitement et je me dirige vers un arrêt qui est en cour mais progressif.

J'ai toujours beaucoup de soucis de relation avec mes proches qui pourtant ont pu voir que notre vie était plus que difficile et qui maintenant s'imaginent que du fait qu'il soit en établissement tout va bien et que pour nous la page est tournée.

Hors c'est loin d'être le cas, même si mon fils ne vit plus chez nous il est toujours avec moi et je pensais que ma famille me comprendrait mieux hors c'est loin d'être le cas. Chaque année Noël avec sa cohorte de fêtes de familles de rend mal à l'aise voir m'attriste. Maman fait un repas avec tous ces enfants mais je n'y trouve pas ma place et comme en juin nous marions notre fils aîné, avoir toutes ces personnes ne m'emballe pas du tout.

Je me dis que tout cela est tellement difficile pour moi que peut-être quand allant consulter un psy je pourrais mettre des mots sur mes maux, mon ressenti et surtout sur cette douleur intérieure qui me ronge. Tous ces antidépresseurs, anxiolytiques et compagnie ne répondent pas à mes besoins, ils me donnent la pêche me font oublier mes soucis mais ne les résolvent pas.

Je me disait donc qu'une psychothérapie me ferait peut-être le plus grand bien. J'ai peur de me tromper, d'en attendre trop, de dépenser beaucoup d'argent pour rien. Je suis dans l'incertitude totale.....
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 100
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 18:07 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

J'ai consulté un psychiatre durant deux années lors de ma dépression. Sans lui, je ne serais plus là, je peux le certifier. Pour autant, il faut tomber sur le bon, et j'ai eu de la chance. Si le contact n'est pas bon, il ne faut pas hésiter à en changer.

Pour exemple, mon amie d'enfance (celle qui a perdu sa fille) a consulté un psychiatre qui ne l'a nullement aidée. Elle lui avait expliqué qu'elle avait du mal à parler d'emblée (trop timide) et qu'il allait falloir qu'il l'aide. Il n'a fait que hocher la tête, mais n'a jamais dit un seul mot. Elle est partie.

Pour moi, en revanche, lorsque le psy voyait que je "bloquais", que je ne parlais plus, il laissait quelques minutes s'écouler, et il reprenait les rennes. Il repartait sur une question, ce qui m'aidait à reprendre la parole. Oui, si je suis là aujourd'hui, que je vais bien, c'est bien grâce au psychiatre qui m'a considérablement aidée.

Si tu te poses la question pour toi, c'est que tu en éprouves le besoin. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter.

Le psychologue n'est pas médecin, il ne peut donc pas prescrire de médicaments. Le psychiatre, lui est médecin. Mais comme dit Loarglas, l'un et l'autre sont compétents.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 18:40 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Merci à vous.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 22:35 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Cà y est je viens d'en parler avec mon mari et j'ai décidé que j'allais consulter. Lundi j'ai rendez-vous avec mon médecin traitant et je vais lui demander conseil afin d'avoir des conseils sur des personnes compétentes même si je sais que si on accroche pas il ne faut pas hésiter à changer. C'est étrange mais depuis que j'ai pris cette décision je me sens plus légère et pressée de commencer cette aventure et je m'aperçois que mon sac est bien lourd et que j'ai un tas de chose à dire.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 352
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 14:56 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Very Happy Rose-Hélène, je suis heureux que votre mari et vous ayez décidé de faire ce pas qui peut être très libérateur.

Lorsque vous ferez la revue des psys, faites attention particulièrement à la spécialisation. En effet, tous les psys ont eu la même formation de psychologie "généraliste". Mais certains psys ont approfondi des domaines dans lesquels ils sont devenus de vrais spécialistes. Ainsi, ma psy était spécialisée dans le suivi des personnes ayant subi des sévices dans leur enfance.

Je sais qu'il y a des psys spécialisés dans le domaine de la dépression nerveuse, d'autres dans celui des relations familiales, etc. Peut-être d'ailleurs que ce dernier type de psy correspondrait à merveille à ce dont vous avez besoin.

J'espère le meilleur pour votre mari et vous.
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 19:32 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Cà y est j'ai trouvé un psychiatre et j'ai rendez-vous le 10 janvier. En fait le hasard fait souvent bien les choses. Ce matin j'avais rendez-vous chez mon nouveau médecin traitant, car le mien a pris sa retraite, pour mon renouvellement d'antidépresseurs et je lui dis que je souhaitais les arrêter progressivement et que je pensais avoir besoin d'aide pour le faire et surtout je me sentais le besoin de parler à un psy de tout ce que j'ai pu encaisser depuis bien des années.
De plus les fêtes de Noël ont souvent chez moi tendances à faire remonter des choses difficiles et plus je vieillis plus ces choses viennent de loin. Il m'écoute et je sais qu'il est ouvert à ce genre de consultation et là il m'annonce que vu que je suis sous antidépresseurs il valait mieux que je vois un psychiatre qui pourrait gérer mon traitement et m'aider à l'arrêter, et surtout m'écouter. Et cerise sur le gâteau dans la maison médicale où mon médecin exerce, un psychiatre fin de s'installer dans le bureau en face du sien, en qui il a toute confiance et qui connait particulier le milieu du handicap car il est expert auprès des tribunaux pour les dossiers de tutelles et travaille avec les familles des personnes handicapés, il est donc à même de comprendre ma souffrance de maman d'enfant différent. En fait je me souviens que c'est lui qui avait vu Jérémy 2 minutes pour son dossier de tutelle. Et en sortant de ma consultation quand on ouvre la porte le psy attendait son prochain patient et du coup il m'a donné un rendez-vous tout de suite. Je suis contente d'avoir enfin trouver quelqu'un et j'ai hâte de me mettre au travail.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 352
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Mar 13 Déc - 04:37 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ça me fait plaisir, Rose-Hélène. Vous verrez, s'il n'est pas toujours facile d'en parler à quelqu'un, plus le temps passera, plus vous sentirez les bienfaits de la psychanalyse.
Very Happy
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 100
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 17:49 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Je suis ravie pour toi Rose Hélène. Pour les anti dépresseurs ne t'inquiète pas trop. Je me souviens en avoir pris durant 2 ans sans discontinuer. Quand j'ai commencé à aller mieux, je les ai oublié petit à petit. Le psy m'a alors dit que je n'en avais peut-être plus besoin. Et ce fut le cas.

Ne te fixe donc pas d'objectif quant à cela. Les choses viendront en leur temps.

Maintenant, au boulot, mais attention surtout, car il est possible qu'au début tu aies le sentiment d'aller plus mal en sortant de consultation, qu'en y arrivant. Ce n'est pas mauvais signe pour autant.

Je me souviens que le médecin me disait tout le temps, que j'avais bâti ma vie sur des fondations branlantes. Il fallait donc tout raser, creuser de nouvelles fondations, et rebâtir. C'est exactement ce qui c'est passé. Ces séances psy m'amenaient à creuser très profond. Mais une fois terminé, alors j'ai construit ma vie.

Je ne sais pas si ce fut la même chose pour vous Loarglas. Mais en tout cas, Rose Hélène, il ne faudra surtout pas t'inquiéter si cela est le cas. Ce ne sera que passager, et tu n'en rebondiras pas moins bien. Au contraire.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 352
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 18:05 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Oui, Sylvie. C'est comme le sport : quand y'a douleur, c'est que ça travaille et que tout va bien. Petit à petit, moins de douleur, de plus en plus de muscles, de plus en plus d'agilité, de plus en plus de souplesse... Et ça finit par devenir un plaisir tout en étant excellent pour la santé. Wink
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 19:39 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

C'est vrai que je crains un peu cette descente dans les profondeurs de mon "moi" mais je suis prête à l'affronter et attention je compte sur vous pour me soutenir. Mais je n'en doute pas une seconde.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 352
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 18:19 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Rose-Hélène a écrit:
C'est vrai que je crains un peu cette descente dans les profondeurs de mon "moi" mais je suis prête à l'affronter et attention je compte sur vous pour me soutenir. Mais je n'en doute pas une seconde.


Chef, oui, chef !!!
Okay
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 100
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 19:28 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

t'inquiète !!!! on sera là
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 3 630
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 49 ans

MessagePosté le: Ven 16 Déc - 09:07 (2016)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre Répondre en citant

Merci.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:55 (2017)    Sujet du message: psychologue ou psychiatre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> Bla Bla Bla.....! -> Discu’room Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua