Le café de l'amitié Index du Forum

Le café de l'amitié
Un forum pour passer un moment entre amis 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
 


le pardon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> PARLONS - EN ! -> Table ronde autour de divers sujets
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 10:45 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Je décide d'ouvrir ce post, car on m'a souvent posé une question vis à vis du pardon que j'ai accordé.

Au vu de ce que j’ai pu subir, personne autour de moi ne comprend que j’ai pu pardonner.
Toujours ces mêmes phrases : « c’est impardonnable ! on ne peut pas pardonner ! ».

Conséquence : durant des années je me suis interdit de pardonner, et lorsque j’ai du me rendre à l’évidence, je me suis culpabilisée. Je suis devenue coupable de pardon. Cela a suscité bien des questions, notamment de savoir si je n’avais pas une part de responsabilité dans ce que l’on m’avait fait. Mais quand on a que six ans, est-on coupable de quelque chose ?

Le pardon n’appartient qu’à une seule et unique personne : la victime. Personne ne peut pardonner à sa place. Les proches, la société n’a pas à le faire ou ne pas le faire.

Mais certains actes sont tellement incompréhensibles que dans l’esprit de chacun, il est ancré que le pardon ne peut pas exister. Pourtant, il existe.

Comment peut-on pardonner ? Je n’ai pas la réponse. Ca se fait, ou ça ne se fait. On ne se lève pas un beau matin en se disant : « j’ai décidé de pardonner ». Ce n’est pas comme ça que ça marche. Je ne connais pas le processus. Je peux juste dire que je ne leur en ai plus voulu à partir du moment où j’ai compris qui ils étaient. Je ne leur trouve pour autant aucune excuse.

Peut-on tout pardonner ? Aujourd’hui, je le crois. Je me souviens de ce jeune homme venu parler de son livre « l’enfant du placard ». Enfermé, par sa mère, durant les huit premières années de sa vie, au fin fond d’un placard, il disait lui avoir pardonné. J’ai pardonné aussi, bien qu’encore une fois, aux yeux de tous, c’est impardonnable. Mais ça m’appartient.

Faut-il pardonner ? Si le pardon vient, il ne faut surtout pas lutter contre. Ce fut pour moi une libération. Libérée de toute ma haine, de toute ma colère, de tout mon chagrin. Plus aucune d’envie de vengeance. Un immense soulagement. Une LIBERATION pour moi. Une paix avec soit même. Ils ne savent pas que je leur ai pardonné, et ne le sauront jamais puisque l’un et l’autre sont aujourd’hui décédés. Mais cela n’a aucune importance. Que l’autre ne sache pas qu’il est pardonné, n’est important que pour lui, et non pour la victime.

Je ne dirais jamais à personne qu’on doit pardonner, car encore une fois, le pardon n’est pas une décision. Je crois que chez certains, il s’installe subrepticement. Chez d’autres, il n’arrivera peut-être jamais. Toute la colère peut ne pas avoir encore été totalement évacuée. Tout le chagrin n’a peut-être encore pu être exprimé. Je ne sais pas.

Mais par pitié, si vous rencontrez quelqu’un qui a subi des choses difficiles, atroces parfois, ne lui interdisez pas de pardonner. Ne lui prononcer pas ces phrases « c’est impardonnable. On a pas à pardonner ». A l’inverse, ne lui dites pas non plus « il faut pardonner ».

Et si la personne vous dit avoir pardonné ce qui vous semble être impardonnable, ne cherchez pas à comprendre pourquoi, ni comment, ni quand. C’est ainsi, c’est tout. Pensez juste au soulagement qu’elle peut éprouver.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 10:45 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rose-Hélène
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 4 095
Localisation: CHOLET
Bélier (21mar-19avr)
Votre âge: 50 ans

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 14:16 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Je suis d'accord avec toi Sylvie, on ne décide pas ce qui est pardonnable ou pas. On ne se lève pas non plus un matin en se disant aujourd'hui c'est décidé je pardonne.

Je pense aussi qu'on ne peut pas choisir pour les autres, chacun doit cheminer à sa façon vers un pardon où pas. La colère s'évacue petit à petit et parfois même le pardon arrive quand la personne qui a fait du mal est décédée mais le plus important c'est de se savoir soulagé, libéré d'un poids, et surtout en paix avec soi même.

Les conseils de gens sont parfois inutiles et font souvent plus de mal que de bien.

Pour toi ce fût un long cheminement mais le principal c'est que tu te sentes bien.
_________________

Il faut savoir profiter de tous les petits moments de bonheur;


Revenir en haut
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2007
Messages: 8 682
Localisation: Sartrouville
Verseau (20jan-19fev)
Votre âge: 59 ans

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 15:17 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Peut-on tout pardonner ?
Pas facile de répondre à cette question. Il y a des coups qui font si mal, qu'on en reste profondément blessé. Pas facile d'oublier, mais surtout de pardonner. Une démarche souvent longue qui permet pourtant de retrouver la tranquillité intérieure et d'aller de l'avant. Le pardon est un cheminement assez long, qui peut prendre du temps voir des années et des années comme une blessure qui doit cicatriser.

Pardonner demande du courage, beaucoup de courage

Il y a des personnes , dont j'ai fait parti, qui disent "je ne me vengerai pas, mais je n'oublierai jamais !". Elles développent en elles une sorte de ressentiment. Ressentir, c'est sentir deux fois. Elles se rappellent l'offense et la ressassent sans cesse, entretenant en elle une agressivité qui s’exprime dans leurs comportements quotidiens. Certains peuvent entretenir une rancune pendant plusieurs années. J'ai 60 ans bientôt et il n'y apas si longtemps que j'ai commencé ce cheminement, est-ce le pardon ? Ou tout simplement une première étape qui est l'acceptation ? Je n'en sais rien. Il a fallu que j'ai de gros soucis de santé pour vraiment laisser mon passé derrière et y repenser sans en être malade et c'est ce non-pardon qui a provoqué tous mes soucis graves de santé. Toutes ces choses (violence, ressentiment, dépression, tentative de suicide, renfermement sur moi même, la création de mon association et mon investissement à m'en rendre malade pour revivre enfin de compte sans le savoir cette douleur enfouie en moi ...) sont arrivées parce que je n'avais pas fait face à mes blessures et que je ne les avaient pas traitée par le pardon.
_________________
[img[http://ekladata.com/_qUfb1pbB282y_IwVWc_OGyBbWE.gif/img]
Fondatrice du forum
http://chezclaudine.eklablog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 16:02 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Tu as entièrement raison Claudine. Ce non pardon a des conséquences sur nos vies. Mais tout comme moi, tu le sais, on le commande pas. Il vient ou ne vient pas. Je ne suis pas certaine que cela relève du courage. Je crois que c'est continuer de vivre malgré la souffrance qui est courageux. Nous disons bien qu'il ne peut y avoir de pardon tant que la colère, le chagrin, la déprime, etc... sont présents.

On oublie jamais le mal qui a été fait. Mais, on peut ne plus en souffrir même si on y pense encore parfois. Je crois que ce n'est qu'à ce stade que le pardon peut s'installer. Comme tu le dis Rose Hélène, c'est un long cheminement. Peut-être est-ce même la fin de cheminement. Je ne sais pas. Pour ma part, tant que le pardon n'est pas venu, je n'ai eu de cesse d'espérer pouvoir me venger un jour. Et ça vous bouffe. Et quand il est enfin venu, quelle sérénité !

En tout cas, je sais qu'il m'est arrivée d'être regardée avec des yeux ahuris quand je disais avoir pardonné.

Claudine, quel chemin pour toi aussi Il n'y a pas si longtemps en arrière, ton discours était tout autre. Tu disais même que tu ne pardonnerais jamais. Aujourd'hui, tu ne dis pas l'avoir fait, mais tu ne refuses plus l'idée que le pardon puisse arriver un jour. Waouh !!!! Peut-être n'est-il pas si loin
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Claudine
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2007
Messages: 8 682
Localisation: Sartrouville
Verseau (20jan-19fev)
Votre âge: 59 ans

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 16:23 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Je suis dans l'acceptation c'est déja pas mal et à mon âge il était temps
_________________
[img[http://ekladata.com/_qUfb1pbB282y_IwVWc_OGyBbWE.gif/img]
Fondatrice du forum
http://chezclaudine.eklablog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 19 Juil - 19:10 (2012)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

L'acceptation, c'est déjà énorme. Je crois que c'est le plus difficile. Enfin, pour moi ce fut le cas.

Accepter l'inacceptable. Puis, pardonner l'impardonnable. Si un jour tu en arrives là, laisse faire.

Mouai, c'est du boulot !!! En tout cas, toi aussi tu en prends le chemin.

Finalement, tous tes problèmes de santé ont été un mal (un gros mal même) pour un bien. Sortir de tout ça. Mais nous en avions déjà parlé.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
valerie95
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 15
Localisation: val d oise 95
Verseau (20jan-19fev)
Votre âge: 43

MessagePosté le: Dim 5 Mai - 20:07 (2013)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

le pardon

oufff alors la c'est une question pas évidente a répondre ! Etant donné que moi le pardon c'est comment dire .... le mal qu on ma fait je peux pas pardonner c'est dur surtout quand sa vient de votre propre fille
enfin j'en parlerais pas la car c'est pas la section d apres ce que j'ai vu ! mais pardonné c'est dur ! deja faut que la personne regrette ! si elle fait comme si rien n'etait non ! je pardonne pas !
je suis très gentille je donne tout a fond mais le jour ou ..... la je suis dure !!!!


Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 6 Mai - 19:21 (2013)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Une histoire pour toi Valérie.

Un fils fait les 400 coups à ses parents, et ce durant des années. Un jour il commet un acte irréparable et ses parents, n'en pouvant plus, lui demande de quitter la maison et de ne jamais y revenir.

Le fils s'exécute. Les semaines, les mois passent. Le fils n'a cessé de penser à ce qui avait conduit ses parents à le jeter dehors. Il leur écrit et leur dit "je vous demande pardon pour tout le mal que je vous ai fait. Je viendrais lundi. Si vous voulez me voir, accrocher un foulard dans le pommier près de la maison. Sans quoi, ne mettez rien. Je comprendrais. Je repartirais et vous n'entendrez plus jamais parler de moi".

Le jour convenu, il arrive devant la maison de ses parents, et il n'y a pas un foulard dans le pommier. Il y a des centaines de foulards accrochés aux branches de tous les arbres du jardin.

Le temps viendra Valérie. Il faut parfois le laisser faire son oeuvre. Croyez moi, même avec nos enfants, le temps agit.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
valerie95
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 15
Localisation: val d oise 95
Verseau (20jan-19fev)
Votre âge: 43

MessagePosté le: Mar 7 Mai - 08:52 (2013)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

une belle histoire sylvie surtout tres touchante ! oui tout le monde me dit laisse le temps ....

Revenir en haut
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 7 Mai - 09:21 (2013)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

oui, laisser le temps faire son oeuvre, et ce quelque soit la durée qui pourra sans doute paraître longue, trop longue. L'important est ce qu'il apportera.
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 351
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 05:07 (2016)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Pour ma part, le manque de pardon a été une véritable tombe. C'est parce que je m'interdisais de pardonner que je n'arrivais pas non plus à me pardonner moi-même. Même si je n'étais coupable de rien, le sentiment de culpabilité était présent. Refuser de pardonner au coupable était alors inévitablement accompagné d'un refus de pardon à moi-même.

Quand on ne pardonne pas, on est intraitable... Le désir de vengeance n'est jamais très loin et peut s'exprimer de toutes les manières possibles. Moi, adolescent, je me suis puni moi-même dans ma relation aux autres en m'enfonçant dans l'horrible identité que le vrai coupable avait essayé de m'imposer. Ça a fait de gros dégâts...

Puis un jour, à la fin d'un culte dominical, mon vieux pasteur m'a refilé un livre (Le pardon, une puissance qui libère, par Samuel et Dorothée Hatzakortzian). C'est un livre de foi évidemment, et il ne parle pas à tout le monde, mais il m'a montré pourquoi je n'arrivais pas à pardonner : j'avais une fausse approche du pardon.

1. Le pardon n'est pas l'oubli : je ne suis pas amnésique.
2. Le pardon n'est pas une dédramatisation : je ne prétends pas que ce qu'on m'a fait n'est pas grâve.
3. Le pardon n'est pas une justification : je ne dis pas que le coupable a eu raison ou n'avait pas tord.
4. Le pardon n'est pas une négation : je ne vis pas comme si rien n'était.

Le pardon est une "remise volontaire de la dette". Comme le mot indique dans sa racine même : "donner par", c'est-à-dire d'abord "donner par (la victime)" qui est la seule habilitée à l'accorder, et ensuite "donner par(-dessus)", ce qui veut dire qu'il n'efface rien des faits !

En gros, dès le moment où je me reconnais "victime" (c'est une étape primordiale), cela signifie que le coupable a une "dette envers moi". Il me doit ! Quoi ? Ça dépend des faits. Il peut me devoir du temps gâché. Il peut me devoir les douleurs que je ressens. Il peut me devoir mes traumatismes présents. Il peut me devoir des "premières fois" volées. Il peut tant me devoir...

Mais tant que je reste à ce stade, j'attends "réparation". Le gros problème, c'est que cette "réparation" (qui ne peut provenir que du coupable) ne sera peut-être jamais accomplie. D'une part, parce que c'est irréparable en soi. D'autre part, parce que le coupable ne sera sans doute jamais en mesure de réparer (soit parce qu'il nie, soit parce qu'il est mort, soit parce qu'il ne sait pas comment faire, etc.). Alors quoi ? Je demeurerai à jamais frustré, blessé, détruit... J'attends quelque chose d'essentiel, de vital... qui n'arrivera jamais.

Dans cette histoire, le seul qui est prisonnier, c'est souvent moi. Le coupable est un être humain qui évolue lui aussi. Il fait face à ses propres attentes et peut-être même qu'il est, quant à lui, passé à autre chose. Dans mon cas, le coupable est décédé (il est vraiment passé à autre chose). Moi, et moi seul, la victime, je suis comme attaché au passé, à lui, aux faits... Je souffre, moi seul !

Quand j'arrive enfin à me "dissocier" des faits et du coupable (autre étape primordiale), je suis en mesure de me libérer parce que j'arrive à décider de ce qui semble impossible à tous : "remettre volontairement et gracieusement la dette". Les faits sont à jamais là, indiscutables et irréparables. Le coupable est à jamais coupable et personne ne pourra le nier. Les effets ont été ressentis et se font encore ressentir, c'est aussi quelque chose que personne ne pourra nier. Je n'oublierai jamais l'inoubliable. Mais, je "pardonne", je "remets la dette". Toi, le coupable, je n'attends plus aucune réparation de ta part. Parce que je l'ai décidé, tu ne me dois plus rien. Désormais détaché de toi, sans plus attendre rien de ta part pour me réparer, je suis libre de toi. Je peux avancer.

Le vrai pardon m'a libéré, et c'est pourquoi je peux vivre, avancer, être heureux à présent. Maintenant, les effets du pardon sont multiples et prennent des formes différentes selon les cas, les personnes, les situations. Mais ils sont naturels et le mieux est de les laisser agir.

Je ne chercherai pas à dire aux gens qu'il faut pardonner. Cela ne m'appartient pas. Je témoigne simplement des effets positifs du pardon dans mon propre cas et je désir donner ici quelques pistes qui m'ont aidé à faire ce pas de libération.

À chacun d'avancer à son rythme et selon ses propres expériences.
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nana27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 23:12 (2016)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Beau sujet que le pardon ou non 😉

Je comprends tous vos points de vue et suis d accord.
On peut pardonner mais on oublie pas !!

Moi aussi j ai pardonné

En dehors de ce que j ai vécu jeune il ya deux ans je me suis fâchée avec ma mère et j en suis arrivée à ne plus l aimer. Oui à ne plus l aimer alors que jamais je n aurai cru ça possible tellement nous étions fusionnées. Et puis les deux ont passé ! Dur dur çar triste j avais perdue une partie de moi. Je pensais ne jamais la retrouver et puis il y a quelques semaines il y a eu un changement. Je ne sais pas pourquoi et je ne pourrais pas l expliquer mais nous nous sommes retrouves.

Je sens que mes sentiments reviennent c est incroyable et trop bon. Je reste bien sûr sur mes gardes et je sais que ca ne sera plus non plus tout à fait comme avant.

Je lui ai pardonne aussi et j ai appris de la vie

On peut se désaimer et re aimer !! C est génial d apprendre tous les jours de la vie !


Revenir en haut
Nana27
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 23:13 (2016)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Excusez moi comme j écris de mon portable parfois les mots ne sont pas ceux que je voulais écrire.

Revenir en haut
Loarglas
Membre actif

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2016
Messages: 351
Localisation: La Réunion
Balance (23sep-22oct)
Votre âge: 37 ans

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 04:50 (2016)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Nana27 a écrit:
Je lui ai pardonne aussi et j ai appris de la vie [...] C est génial d apprendre tous les jours de la vie !


C'est exactement ça le pardon : apprendre de la vie.
_________________
"Une petite flamme dans la nuit, ça ne pèse pas bien lourd... Et pourtant, ça chasse l'obscurité"


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sylvie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 7 530
Localisation: paris
Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 16:33 (2016)    Sujet du message: le pardon Répondre en citant

Et tellement libérateur !!!
_________________

N'oublions pas de REGARDER LA VIE


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:29 (2018)    Sujet du message: le pardon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le café de l'amitié Index du Forum -> PARLONS - EN ! -> Table ronde autour de divers sujets Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com


Template "Printemps" © Créations Nollizua